Changement de mode

Après avoir contourné la marque de l’île d’Aix hier en fin d’après-midi, les duos du Trophée Banque Populaire Grand Ouest – Sur la Route des Iles du Ponant ont entamé une longue remontée au près jusqu’aux Glénan, un archipel que les premiers ont débordé en milieu de matinée ce mardi avant d’être informés d’une réduction de parcours à l’île de Batz en raison des conditions météo faibles et instables à venir en Manche. Reste que si la partie est légèrement raccourcie, le jeu, qui a pour l’instant fait la part belle à la vitesse, va nettement se corser sur le plan technique à la pointe Bretagne et au large des côtes nord du Finistère. C’est, par conséquent, une nouvelle phase de la course, bien plus pimentée encore que la première, qui débute !

« Ça bataille toujours autant en tête du Trophée Banque Populaire Grand Ouest. Au passage de la porte des Glénan, six bateaux sont passés en seulement 1,2 mille et ce n’est pas fini ! On nous a annoncé le parcours 2C, c’est-à-dire jusqu’à l’île de Batz. Autant dire qu’il va y avoir du jeu. Avec nos fichiers météo maintenant peu fiables et le courant sur le parcours, la partie technique commence ! », promet Achille Nebout (Amarris – Primeo Energie). De fait, si le premier tronçon du parcours entre Concarneau et les Glénan via Groix, Belle-Ile, Yeu, Ré et une marque au large de l’île d’Aix s’est essentiellement jouée en vitesse avec peu ou pas de stratégie, sinon quelques différences de placements et une petite option qui a scindée la flotte en deux au passage d’Yeu la nuit dernière sans toutefois générer d’écarts significatifs, celle qui débute à présent promet quelques surprises et autres retournements de situation. Les passages à la Chaussée de Sein, à la Grande Basse de Portsall à l’aller puis le passage du Chenal du Four au retour, même en cette période de petits coefficients de marée, risquent en effet de se révéler de redoutables passages à niveau. Plus encore, le passage de l’île de Batz, laissé libre pour rejoindre Roscoff et en revenir. « Ça promet d’être intéressant. Certains tandems vont très certainement être plus joueurs que d’autres mais tous devront faire preuve d’une grande vigilance », assure Hubert Lemonnier, le Directeur de course.

Batz juge de paix ?

Courants, cailloux sont désormais des paramètres importants à négocier mais les duos devront, en prime, composer avec des bancs de brouillard mercredi matin. « En approche des côtes nord du Finistère, la visibilité sera réduite, ce qui compliquera nettement la tâche des marins », confirme Cyrille Duchesne de Météo Consult dont les routages laissent envisager un passage d’Ouessant aux environs de 2 heures la nuit prochaine après un louvoyage au près dans un flux de nord pour 12-15 nœuds et une multitude d’empannages. « La flotte ralentira nettement en fin de nuit prochaine avec un vent qui va prendre une composante nord-ouest et devenir faible et irrégulier entre 4 et 8 nœuds », ajoute le météorologue. Dans ce contexte, les premiers devraient déborder Batz demain en début d’après-midi non sans s’arracher quelques cheveux. Côté classement, à ce stade, rien n’est figé, on l’a compris. Si, pour l’heure, les cinq premiers, se tiennent en moins de 1,5 mille et les dix premiers en moins de 6,5 milles, il y a fort à parier que de premiers écarts significatifs se créent dans les prochaines 24 heures. En clair, si jusqu’ici les tandems Erwan Le Draoulec – Loïs Berrehar (Skipper Macif) et Tom Dolan – Alan Roberts (Smurfit Kappa – Kingspan) se relaient aux commandes de la flotte, personne, au sein du peloton, n’a encore dit son dernier mot !

 

 

 

L'info en continu

📰 Débrief, temps de course et retours sur la 1ère course et victoire de @CCaudrelier sur @GitanaTeam sur #24hUltim :
https://www.ultimsailing.com/actualites/charles-caudrelier-frappe-fort/
Un joli podium avec @VoileBanquePop & @Sodebo_Voile à un mois de la @routedurhum #RDR2022

🏆 Coulisses de la remise du trophée des #24hUltim : un joli podium salué par Jean-Luc Benoît directeur de région Armor chez @bpgrandouest

Load More