Acte 2, en route vers les îles du sud

La flotte du Trophée Banque Populaire Grand Ouest a offert un beau spectacle au passage des Glénan au petit matin. À 6h32 le double mixte de Quéguiner-La Vie en Rose (Elodie Bonafous-Corentin Horeau) ouvre le bal des passages à la porte matérialisée entre la Tourelle de La Pie et la Cardinale Leuriou. Le leader du jour est imité quelques minutes plus tard par Edenred (Basile Bourgnon-Tom Laperche), le plus prompt à hisser le spi, alors que le vent de nord, nord-ouest bascule à gauche. Il est lui-même suivi par Demain (Martin Le Pape-Thierry Chabagny), crédité de quelques longueurs d’avance sur Région Normandie (Jules Ducelier-Alexis Loison)

 

L’archipel à l’eau bleu turquoise et aux plages de sable blanc du Finistère Sud est le théâtre d’un défilé qui donne toute la mesure du niveau d’intensité de la course et de la bataille acharnée que se livrent les duos. En 49 minutes, neuf d’entre eux, comptant parmi les plus fidèles animateurs des avant-postes depuis le début de la course, se succèdent à tour de rôle. Cap au sud-est, ils entrent de plain-pied dans la deuxième partie de la compétition, et glissent sous spi en direction de Groix, la prochaine île du Ponant sur la route à laisser à tribord.

 

Appréhender, estimer, deviner le vent

Le ton est donné, et après la première partie de course rythmée par le jeu des renverses de courant, c’est au tour des oscillations du vent de donner le tempo. À l’aube du 4ème jour, les marins qui ne bénéficient pas de mise à jour des fichiers météo doivent donc s’adapter pour appréhender, anticiper au mieux les évolutions d’Eole, en deviner les sautes d’humeur. Seule une certitude l’emporte pour ces premiers équipages qui n’ont pas été alertés d’un changement de parcours : il y en aura assez pour descendre jusqu’à l’île d’Aix et remonter jusqu’à Concarneau au terme des 740 milles théoriques.

« Le vent va rentrer de l’ouest dans la journée, puis il tournera un peu nord-ouest en forcissant à une quinzaine de nœuds, pour un passage sous le pont de l’île de Ré la nuit prochaine à partir de 2h du matin. Toute la remontée finale se fera au près », indique Christian Dumard, consultant météorologue qui envisage des premières arrivées en baie de La Forêt à l’horizon des prochaines 36 heures.

 

Panne de vent sur la route des Glénan

Si le scénario météo semble clair pour la tête de flotte, il prend en revanche un tour plus sombre pour ceux de l’arrière qui n’ont pas échappé à un épisode de pétole matinale au large de Penmarc’h, les freinant net dans leur progression vers la porte des Glénan. Si Skipper Macif 2023 (Loïs Berrehar-Charlotte Yven) et le premier bateau bizuth Bled Runner (Thomas Bled-Pierre Guyader), respectivement 14e et 15e accusent un retard 2h37 et 2h45, la note est beaucoup plus salée pour leurs poursuivants dans le classement.

« On est à Penmarc’h, à 10 milles des Glénan. On est posé depuis une heure ou deux, et on ne sait pas trop comment on va s’en sortir », témoignent, en 22e position, Laure Gallay et Benoît Mariette (DMG Mori), dont les voiles claquent sur une mer d’huile après le passage d’un orage générant des pluies diluviennes sur le littoral.

Au bout du compte, après avoir doublé l’archipel à l’heure où les premiers saluaient les trois îles cousines de la baie de Quiberon – Belle-Île-en-Mer, Houat et Hoëdic -, le retard de cette paire de retardataires sur le leader se chiffre à 7h40 à l’entame du deuxième tronçon de la course. Après les courants, le vent, véritable juge arbitre du deuxième acte du Trophée Banque Populaire Grand Ouest, n’a pas envie de rendre la partie facile. Et n’a visiblement pas fini de jouer des mauvais tours aux 58 marins engagés sur la route des îles…

 

Les mots des marins à la VHF au passage des Glénan

Elodie BONAFOUS – QUÉGUINER-LA VIE EN ROSE

« On est contents d’être de retour de l’excursion en nord en tête. On n’a pas été trop mauvais. Et même s’il y a eu beaucoup de coups à jouer, on est plutôt en forme. À fond et d’attaque pour la suite du parcours. Il a fait très beau en Bretagne Nord, avec 10-12 nœuds de vent même s’il y a eu des petits coups de mou. C’était un peu champagne sailing ! On ne lâche pas des yeux nos rétroviseurs. Devant, on commence à progresser avec plus d’incertitudes. On va essayer de faire simple. Corentin travaille bien. En termes de stratégie, on a eu des grands classiques, comme à Ouessant en montant. Il y a eu des petits trucs à revoir pour ne pas se faire avoir sur la prochaine Solitaire, ou par Yann (Eliès). On a vu qu’il était incollable dans ces coins-là ! »

 

Pierre LEBOUCHER – WINGS OF THE OCEAN

« Ça doit faire un jour et demi que l’on bataille avec Gaston et Pascal (Région Bretagne-CMB Performance), c’est chouette, ça pimente le match. On essaie de revenir sur devant, mais à chaque fois qu’on se rapproche, ils repartent, donc on attend notre tour.

Les premières 48 heures ont vraiment été intéressantes, avec un vent vraiment instable. C’était champagne sailing comme on dit, avec une mer plate et un peu de vent. »

 

Charlotte YVEN – SKIPPER MACIF 2023

« On a loupé le premier train en fin de première nuit, ça s’est échappé par devant quand nous sommes restés coincés dans la molle sur la côte Nord. On a eu du mal à accrocher le wagon et à partir avec eux. Mais on se bagarre dans notre petit paquet et on verra si on arrive à revenir sur la tête de flotte. Sinon, l’ambiance à bord est super ! On fait nos petits quarts, notre stratégie, on mange bien, on dort bien. On est plutôt en forme à mi-parcours donc ça va être bien pour la fin de la course ! »

 

Thomas BLED – BLED RUNNER

« On a fait une bonne première journée et une bonne première nuit. Ensuite on a été un peu dans le dur dans le contournement des îles Chausey, on a perdu une place. Après dans la descente sous spi, l’élastique a cassé donc on s’est fait rattraper par nos poursuivants qui ont eu plus de pression. Cette nuit était un peu dure aussi, on était un peu fatigués. Là on reprend du poil de la bête et on est d’attaque pour la partie Sud qui risque d’être assez rapide. On est plutôt contents de notre début de course, on va quand même essayer de grappiller quelques petites places, on ne va pas se laisser abattre ! »

L'info en continu

👋 #TrophéeBanquePopulaireGO : dernier jour de régate aujourd'hui en Baie de La Forêt, hâte de revenir sur ce terrain de jeu !

ℹ️ L'heure du bilan avant la remise des prix ce soir :

#TrophéeBanquePopulaireGO : @TeamEdenred vient de franchir la ligne d'arrivée en vainqueur du Grand Prix @bpgrandouest 💪
🥈 @WingsoftheOcean
🥉 @TeamBretagneCMB

Ils étaient 14e hier sur le #TrophéeBanquePopulaireGO, et ils gagnent le Grand Prix Bretagne Armor Lux* du jour.... 🌟 Coup de projecteur sur les bizuths du circuit @ClasseFigaro, participants à leur première course du championnat !

Aujourd'hui en Baie de La Forêt, les concurrents du #TrophéeBanquePopulaireGO sont retournés se confronter sur le Grand Prix Bretagne @armor_lux avec des invités !
📰 Plus d'infos ➡️ https://www.ultimsailing.com/.../un-grand-prix-pour-dire.../… En voir plus

Victoire des bizuths de Mieux sur le Grand Prix Bretagne Armor Lux 🏆💪
Ils sont suivis de près par @TeamEdenred 🥈et @ORCOMFrance
#TropheeBanquePopulaireGO

Load More