Logo 24h Ultim

Les teams prêts à en découdre

A quelques jours du coup d’envoi des 24H Ultim, les teams peaufinent leur préparation. Dernière confrontation en mode course avant la Route du Rhum, cette épreuve en faux solo permettra aux 4 skippers* présents de valider les derniers réglages et d’étalonner leur niveau de performance. Avant le départ samedi 1er octobre à 12h**, ils participeront à trois sessions de runs de vitesse au large de Lorient ce vendredi 30 septembre.
Le directeur de course, Gildas Morvan, et l’ensemble des participants reviennent sur les objectifs de l’épreuve.

Faire naviguer les bateaux en mode course

Avec une première journée qui permettra aux teams de partager des moments exceptionnels avec leurs invités lors de trois sessions de runs de vitesse, place au gros morceau de l’événement : un parcours de 24 heures, entre 500 et 600 milles, dans le Golfe de Gascogne. L’objectif est simple, se préparer une dernière fois en mode course et en solitaire avant de rejoindre Saint Malo pour le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe.
Gildas Morvan, le directeur de course explique : « Prendre un départ en solitaire en course, et non en entraînement, est toujours intéressant à un mois de l’échéance de la saison. L’objectif est de faire naviguer les bateaux en mode compétition, sur de longs bords et à toutes les allures. Cela nous donnera une idée de quel bateau va le plus vite au près, qui est le plus rapide au vent arrière ou encore qui tire son épingle du jeu au reaching. L’idée est de proposer un parcours assez varié pour voir quel bateau est le plus optimisé à toutes les allures. Ce dernier est encore à l’étude, il sera arrêté la veille en fonction des conditions météorologiques attendues. »

Revoir ses gammes

Pour les teams, cette dernière confrontation officielle permettra de réviser les automatismes d’un départ de course, comme l’explique Armel Le Cléac’h, skipper de Maxi Banque Populaire XI : « À un peu plus d’un mois du départ de la Route du Rhum, c’est important d’avoir cette course afin de se tester une dernière fois. C’est un bon exercice à faire à quelques semaines du départ, dans des conditions réelles et à un moment où le bateau sera quasiment prêt. Pour toute l’équipe et pour moi, ça a valeur de répétition générale. Il faut se mettre dans les dispositions du départ : réussir les manœuvres en quittant le port, assurer l’instant où l’équipe saute à l’eau et gérer la pression avant de s’élancer… Notre objectif, c’est surtout de valider une dernière fois l’ensemble des systèmes à bord, vérifier que tout soit bien opérationnel. »

Même son de cloche du côté du petit nouveau de la Classe, Arthur Le Vaillant à la barre de Mieux : « C’est toujours intéressant de prendre des départs de course, surtout sur ces bateaux. Ce sera mon premier départ en Ultim, c’est bien de faire ça avant le Rhum. Cette course va me permettre de passer du temps sur l’eau et de m’entraîner grandeur nature, de continuer à apprivoiser le bateau, trouver des automatismes, réviser les manœuvres. »

Pour Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim 3, les 24H Ultim sont une belle opportunité à presque un mois de la Route du Rhum : « Toutes les confrontations sont intéressantes, surtout à quelques semaines de la Route du Rhum. Cette course nous met dans une bonne dynamique et c’est super de créer ce genre d’événements avec les acteurs locaux, ici à Lorient. »

Sans oublier la compétition…

On ne se refait pas, tous les navigateurs entendent bien tirer leur épingle du jeu et figurer sur la plus haute marche du podium, à l’instar d’Armel Le Cléac’h qui reconnaît : « On va essayer de se mettre dans le rythme, dans l’intensité de ce que pourrait être le départ de la Route du Rhum. Nous allons tenter de chercher un niveau d’engagement élevé et essayer d’accrocher une place sur le haut du podium. Ça ne pourra qu’être bénéfique en termes de confiance et de motivation à l’approche de ce grand rendez-vous. » ; ou encore de Thomas Coville qui ajoute : « Quasiment tous les bateaux sont en configuration finale, celle avec laquelle nous serons au départ le 6 novembre. Pour moi à bord de Sodebo Ultim 3, c’est encore une occasion de progresser en solitaire. »

Le programme

Vendredi 30 septembre
9h : briefing skippers
10h30 : appareillage
11h00 : départ du premier run
15h30 : fin des runs

Samedi 1er octobre
9h : briefing skippers
10h30 : appareillage
12h : départ des 24H Ultim (horaire à confirmer en fonction des conditions météo)

Dimanche 2 octobre
11h-13h : ETA des Ultim
15h : remise du Trophée « 24H Ultim »

Les teams

Maxi Banque Populaire XI
Armel Le Cléac’h
Pierre-Emmanuel Hérissé
Sébastien Josse (mediaman)

Mieux
Arthur Le Vaillant
Jean-Baptiste Le Vaillant
Gauthier Lebec (mediaman)

Sodebo Ultim 3
Thomas Coville
NC
Martin Kéruzoré (mediaman)

Maxi Edmond de Rothschild
Charles Caudrelier
Morgan Lagravière
Yann Riou (mediaman)

*Yves Le Blevec a annoncé ce mardi 27 septembre sa non-participation aux 24H Ultim pour raisons personnelles.**Horaire à confirmer en fonction des conditions météo

L'info en continu

24h en moins de 20h ? Les Ultim ont bravé l'impossible 😉💪
Découvrez les belles images et réactions à l'arrivée des concurrents aujourd'hui !
Clap de fin 🎬 sur cette 1ère édition des 24h Ultim, place à la #RDR2022 :
https://youtu.be/QOdXOO1mGfE
@bpgrandouest

📰 Débrief, temps de course et retours sur la 1ère course et victoire de @CCaudrelier sur @GitanaTeam sur #24hUltim :
https://www.ultimsailing.com/actualites/charles-caudrelier-frappe-fort/
Un joli podium avec @VoileBanquePop & @Sodebo_Voile à un mois de la @routedurhum #RDR2022

Load More