Logo 24h Ultim

Banque Populaire XI l’emporte dans les ultimes longueurs

Au terme d’une bataille de tous les instants, Banque Populaire XI termine grand vainqueur du parcours offshore des 24H Ultim. Armel Le Cléac’h et Sébastien Josse n’ont cependant pas dû ménager leur peine pour ne pas laisser s’échapper les honneurs de la ligne d’arrivée, à 9h 13 minutes et 32 secondes ce dimanche matin, après 21 heures 13 minutes et 32 secondes de course. 

Il s’en est fallu de peu pour se permettre de voler la politesse aux duos formés par leurs coriaces concurrents, offensifs et incisifs de bout en bout sur les 340 milles d’un parcours construit pour offrir toutes les allures. Les chiffres à l’arrivée, dans la belle lumière de ce petit matin aux abords de l’île de Groix, illustrent l’intensité de cette régate sur les eaux du nord du golfe de Gascogne. Pour preuve, les trois petites minutes et 20 secondes qui séparent à l’arrivée, Banque Populaire XI du Maxi Edmond de Rothschild, deuxième. Il en est de même des 11 minutes et 31 secondes d’avance le départageant de SVR-Lazartigue, qui complète le podium. 

Une régate au sommet de l’art

Les écarts infimes mesurés ce dimanche au petit jour témoignent de l’âpreté de la régate livrée par les tandems de marins, qui se sont chamaillés de bout en bout, à coups de manœuvres et de réglages de haute précision. Après s’être élancés en ligne et au contact samedi midi, le passage des trois marques, chacune saluée en premier par l’un de ces trois protagonistes, témoigne encore de la teneur de cette régate disputée au meilleur niveau de performance par ce trio d’Ultim, au sommet de l’art.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Actual Ultim 3, qui s’est fait le premier piéger dans les tout petits airs arrivant par l’ouest, peine à doubler la marque virtuelle Morbihan dans le sud-est du parcours. Au regard de la panne de vent qui risque de s’installer toute la journée sur le plan d’eau, difficile d’envisager une heure d’arrivée. Dans ces conditions, la progression d’Anthony Marchand et Thierry Chabagny dépend désormais des risées salvatrices qu’ils parviendront à attraper pour en finir, à leur tour, ce parcours des 24H Ultim.

Les réactions au ponton 

Armel Le Cléac’h (Banque Populaire XI) : « Cela a été intense du début à la fin. On savait, au vu des conditions, qu’il y aurait beaucoup de manœuvres et pas mal de changements de voiles. Et puis très vite on s’est retrouvés les trois bateaux au contact ; et cela a duré jusqu’au bout. Un coup, c’est l’un ; un coup, c’est l’autre. Gitana a dû passer la première marque en tête, après c’est SVR, et à nous la dernière. C’était la bonne, puisqu’après on a su garder l’avantage. Jusqu’au bout ils sont revenus. Il ne fallait pas lâcher, chaque manœuvre comptait beaucoup. C’est une grande satisfaction pour l’équipe, cela faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné une course. C’est de bon augure pour la suite de la saison. Gagner ici à Lorient ces 24 H Ultim, cela a une saveur particulière. Avec Sébastien, c’est notre première victoire ensemble, j’espère que cela va en appeler d’autres. On s’est bien amusés. On s’est donné bien comme il faut, à fond, même si on a un peu des courbatures. Le bateau est super, on a bien progressé, c’est top ! 

On s’est retrouvé souvent bord à bord, parfois à une dizaine de mètres. On a beaucoup barré, on a fait beaucoup de manœuvres. Cela se méritait, on est content. Il fallait être dessus jusqu’au bout. On savait que le vent allait mollir. Heureusement, il a tenu un peu, même si cela pouvait revenir derrière. Cela a même été compliqué de passer la ligne sous gennaker un peu serré. Si je dois garder une image de ce parcours, c’est peut-être celle des deux premières heures de course, sous gennaker à 35 nœuds de moyenne avec les deux autres bateaux, Actual pas très loin. Cela volait et c’est ce qui fait rêver à bord de ces bateaux-là ! C’était magique ! » 

Charles Cauderlier (Maxi Edmond de Rothschild)  : 

« On était toujours proches les uns des autres, ça a beaucoup tourné. Il y avait des angles et des bords différents à chaque section de parcours et tout le monde avait des petits plus et des petits moins. Et surtout, la météo était très compliquée. C’était une belle bagarre. Je pense qu’on n’a jamais fait un match aussi serré en Ultim, donc tant mieux. Bravo à Armel et Sébastien qui ont très bien navigué, ils méritent leur victoire. Ça va être de plus en plus dur de gagner. De notre côté on a bien progressé dans certains domaines, on est contents. On a passé la première marque en tête, on est revenus sur la fin également.  Lors du dernier croisement avec Banque Populaire, on est passé juste derrière eux. On a essayé de faire un petit écart pour les doubler mais il avait parfaitement géré son point d’empannage donc il est resté devant. »

François Gabart (SVR-Lazartigue) : « On a eu une jolie bulle cette nuit donc pas beaucoup de vent, on a mis du temps à avancer au près. On savait qu’il n’y avait pas beaucoup de vent dans l’ouest, je crois qu’Actual s’est fait un peu manger par la bulle. Les routages et les fichiers météo étaient incertains pour les timings d’arrivée, cela se jouait à pas grand-chose. On savait qu’il fallait aller plutôt vite et ce n’était pas si simple, parce qu’on était au près dans le petit temps. Au final, on a eu du vent et même un peu plus sur la fin. Le long de Belle-Ile, le lever de soleil, avec peu d’air à la surface de l’eau et les bateaux volant à plus de 30 nœuds, c’était assez incroyable.

C’était un bon entraînement en vue de la Transat Jacques Vabre. Il faudra que l’on soit plus rapides au près dans le petit temps, car on avait clairement un déficit. En revanche, en termes de manœuvres et de gestion du parcours, on a fait une belle course, c’est plutôt de bon augure. On a mis le bateau à l’eau il y a seulement 10 jours, on est en train de reprendre nos repères, ça tourne bien, ça marche, c’est rassurant. »

 

Temps de course

1 – Maxi Banque Populaire XI

Arrivée : 01/10/2023 à 09:13:32 FR

Temps de course : 21h 13min 32s

2 – Maxi Edmond de Rothschild

Arrivée : 01/10/2023 à 09:16:52 FR

Temps de course : 21h 16min 52s

Écart au premier : 03min 20s

Écart au précédent : 03min 20s

3 – SVR-Lazartigue

Arrivée : 01/10/2023 09:28:23 FR

Temps de course : 21h 28min 23s

Écart au premier : 14min 51s

Écart au précédent : 11min 31s

L'info en continu

12 qui creusent l'écart après le passage de Chausey !

La marque la plus au nord du parcours a été enroulée cette nuit par les concurrents du #TrophéeBanquePopulaireGO qui sont repartis vers l'Ouest en deux groupes que le courant a divisé 📰

Les concurrents du #TropheeBanquePopulaireGO actuellement menés par @QueguinerVoiles ont enroulé la marque la plus au nord du parcours cette nuit, l’archipel de Chausey !

🗺️ https://www.ultimsailing.com/trophee-banque-populaire-grand-ouest/cartographie/

Partis depuis la mi-journée hier, les concurrents du #TropheeBanquePopulaireGO progressent vers l'archipel de Chausey qu'ils doubleront cette nuit... Et peut-être encore sans la voir, car aucune île du ponant n'a encore été aperçue à l'oeil nu 😅 ⬇️

Après moins de 30 heures de course et un vent qui semble avoir déserté, la tête de flotte restée très compacte 👌

Cette nuit, les concurrents devraient enrouler l'archipel de Chausey, la marque la plus au nord du parcours du #TropheeBanquePopulaireGO 🧭

Load More