Logo 24h Ultim

team

Sodebo

Thomas Coville

Skipper

Thomas Rouxel

Co-skipper

Le duo Sodebo en bref

Pour cette nouvelle édition des 24h Ultim, Thomas Coville embarque Thomas Rouxel, son fidèle binôme et co-skipper pour la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, sur un Sodebo Ultim 3 fiabilisé et amélioré au cours de plusieurs mois de chantier cet été.

3 questions à… THOMAS COVILLE

Nous avons envie et besoin de confrontation.

Thomas Coville

Quel est l’intérêt d’une telle course, et que pensez-vous de ce format ?

Je compare ce type de course à un polaroïd, comme une photo qui s’efface dans le temps, dont on ne se souviendra pas, mais qui marque le moment et qui, j’espère, s’installera dans le calendrier des prochaines années. Car ce genre de format est très utile pour s’essayer, se confronter et s’étalonner. Il s’agit d’une course à taille humaine, avec des bateaux et des skippers accessibles, facilitant ainsi les échanges avec le public, tout en offrant un beau spectacle lors des runs, des arrivées et des départs. 

Quel est votre objectif pour les 24h Ultim ?

Je suis impatient. Nous avons envie et besoin de confrontation. Nous allons utiliser nos adversaires. Il y aura du match grâce à cette émulation de classe qui fait que tout le monde progresse énormément. Le leader, Maxi Edmond de Rothschild, nous a poussés vers cette progression. Le bateau SVR est intéressant. J’aime tenter de lire la progression d’Armel Le Cléac’h, car elle est souvent très pragmatique. Du côté d’Actual, je suis très heureux pour Anthony Marchand, de le voir à la tête de ce projet. Je pense qu’il peut vraiment apporter une dynamique, avec un bateau très abouti.

Quels sont vos objectifs pour la saison à venir ?

C’est sans doute par sérendipité une nouvelle fois, le fait d’avoir tenté, cassé… qui nous rend aussi ambitieux dans nos changements et dans nos évolutions de bateaux, ce qui me plaît beaucoup, car c’est une nouvelle démarche pour nous. Nous aspirons à grande victoire. Et nous nous sommes donné les moyens en allant plus loin que ce qui était prévu au départ. Je pense que nous sommes l’une des équipes qui aura le plus fait fructifier l’expérience de la Route du Rhum, que ce soit en termes de chantier ou d’évolution du bateau. Que ce soit moi, ou notre couple avec Thomas Rouxel. Et cela nous place dans une dimension bien différente de celle que nous avions il y a deux ans, au départ de la dernière Jacques Vabre. Si nous ne nous sommes pas trompés, nous serons bien mieux armés qu’il y a deux ans.

Questionnaire de Proust

Votre principal trait de caractère ?

Curieux

Votre principal défaut ainsi que votre principale qualité ?

Pugnace et généreux

Votre occupation préférée ?

Observer

Vos héros / héroïnes dans la vie réelle ?

Mon équipe technique

Le don de la nature que vous voudriez avoir ?

L’oreille absolue

Votre état d’esprit actuel ?

Habité

Votre devise ?

« L’action est la sœur du rêve. »

Crédit photo © Vincent Curutchet / Sodebo

L'info en continu

12 qui creusent l'écart après le passage de Chausey !

La marque la plus au nord du parcours a été enroulée cette nuit par les concurrents du #TrophéeBanquePopulaireGO qui sont repartis vers l'Ouest en deux groupes que le courant a divisé 📰

Les concurrents du #TropheeBanquePopulaireGO actuellement menés par @QueguinerVoiles ont enroulé la marque la plus au nord du parcours cette nuit, l’archipel de Chausey !

🗺️ https://www.ultimsailing.com/trophee-banque-populaire-grand-ouest/cartographie/

Partis depuis la mi-journée hier, les concurrents du #TropheeBanquePopulaireGO progressent vers l'archipel de Chausey qu'ils doubleront cette nuit... Et peut-être encore sans la voir, car aucune île du ponant n'a encore été aperçue à l'oeil nu 😅 ⬇️

Après moins de 30 heures de course et un vent qui semble avoir déserté, la tête de flotte restée très compacte 👌

Cette nuit, les concurrents devraient enrouler l'archipel de Chausey, la marque la plus au nord du parcours du #TropheeBanquePopulaireGO 🧭

Load More